Avocate en droit des affaires

fiche-metier-avocate-droit-numerique-web-affaires-educarib
Crédit visuel : FanmTech et photo : Karine Mazand-Mboumba Tchitoula
Karine Mazand-Mboumba Tchitoula est avocate en droit des affaires. A la tête du cabinet MMT Avocats à Paris, elle s’est spécialisée dans le droit numérique, les nouvelles technologies et la propriété intellectuelle. Elle est la co-autrice de notre fiche métier du jour. 

Avocate en droit des affaires : décris-moi ton métier 🤓

Mon métier consiste à conseiller, écouter, négocier et défendre mes clients. Etant donné que je suis spécialisée dans le droit des affaires, il s’agit parfois de différends à régler avec d’autres entreprises (on appelle ça les contentieux) et parfois de problèmes administratifs variés.

Ma spécialisation dans le droit des nouvelles technologies me permet d’accompagner de nombreux entrepreneurs. Grâce à ma passion et cette expertise, je pratique le legal design par exemple : cela consiste à simplifier les termes juridiques de contrats pour mes clients et les clients de mes clients, entre autres. J’aide aussi mes clients à rendre leurs sites web conformes à la loi.

Mais ma particularité, c’est ma casquette de web entrepreneuse : je rencontre bon nombre de mes clients en ligne.

Un secteur stratégique pour la Région Caraïbe ?

Absolument. Avec l’explosion du digital, la vente et les échanges en ligne, les sites web, etc. deviennent incontournables. Il en découle de nombreux enjeux qui concernent les données des utilisateurs et que la législation encadre de plus en plus. Le droit des nouvelles technologies et l’expertise juridique seront encore plus indispensables pour les entreprises caribéennes et dans le monde.

Qu’as-tu fait comme études ? 🎓

Après un diplôme de droit obtenu à l’Université de Salamanque en Espagne, je passe un LL.M en droit des affaires internationales (international legal practice). Je poursuis par un master en relations internationales et commerce extérieur. Je complète ensuite ma formation en étudiant le droit français des affaires. C’est grâce à ma formation au CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) en droit des nouvelles technologies et protection des données personnelles que je me suis spécialisée. Je suis inscrite à la fois aux Barreaux de Paris et de Madrid en tant qu’avocate.

Quelle évolution de carrière possible ? 💼

Les parcours sont extrêmement variés. J’ai moi-même travaillé en tant que juriste dans des entreprises avant d’exercer mon métier d’avocate. Il est donc possible de commencer son expérience dans des cabinets d’avocats en tant que collaborateur(trice). Puis de monter son cabinet seul(e) ou à plusieurs.

Se spécialiser peut permettre d’ouvrir de nouvelles voies et se différencier sur le marché, ainsi que je l’ai fait avec le droit des nouvelles technologies.

Fiche réalisée en partenariat avec FanmTech, le rendez-vous mensuel des femmes noires dans la tech.

Merci à Karine pour sa contribution.

3 offres de formations correspondantes

Se connecter